Couleur Invers | Taille : 2 3 5 10 | Rechercher

Job : Choisir un autre livre
27 : Choisir un autre chapitre
Tout : Choisir un autre Verset
Job 27 v 1 : Job prit de nouveau la parole sous forme sentencieuse et dit:
Job 27 v 2 : Dieu qui me refuse justice est vivant! Le Tout-Puissant qui remplit mon âme d'amertume est vivant!
Job 27 v 3 : Aussi longtemps que j'aurai ma respiration, Et que le souffle de Dieu sera dans mes narines,
Job 27 v 4 : Mes lèvres ne prononceront rien d'injuste, Ma langue ne dira rien de faux.
Job 27 v 5 : Loin de moi la pensée de vous donner raison! Jusqu'à mon dernier soupir je défendrai mon innocence;
Job 27 v 6 : Je tiens à me justifier, et je ne faiblirai pas; Mon coeur ne me fait de reproche sur aucun de mes jours.
Job 27 v 7 : Que mon ennemi soit comme le méchant, Et mon adversaire comme l'impie!
Job 27 v 8 : Quelle espérance reste-t-il à l'impie, Quand Dieu coupe le fil de sa vie, Quand il lui retire son âme?
Job 27 v 9 : Est-ce que Dieu écoute ses cris, Quand l'angoisse vient l'assaillir?
Job 27 v 10 : Fait-il du Tout-Puissant ses délices? Adresse-t-il en tout temps ses prières à Dieu?
Job 27 v 11 : Je vous enseignerai les voies de Dieu, Je ne vous cacherai pas les desseins du Tout-Puissant.
Job 27 v 12 : Mais vous les connaissez, et vous êtes d'accord; Pourquoi donc vous laisser aller à de vaines pensées?
Job 27 v 13 : Voici la part que Dieu réserve au méchant, L'héritage que le Tout-Puissant destine à l'impie.
Job 27 v 14 : S'il a des fils en grand nombre, c'est pour le glaive, Et ses rejetons manquent de pain;
Job 27 v 15 : Ceux qui échappent sont enterrés par la peste, Et leurs veuves ne les pleurent pas.
Job 27 v 16 : S'il amasse l'argent comme la poussière, S'il entasse les vêtements comme la boue,
Job 27 v 17 : C'est lui qui entasse, mais c'est le juste qui se revêt, C'est l'homme intègre qui a l'argent en partage.
Job 27 v 18 : Sa maison est comme celle que bâtit la teigne, Comme la cabane que fait un gardien.
Job 27 v 19 : Il se couche riche, et il meurt dépouillé; Il ouvre les yeux, et tout a disparu.
Job 27 v 20 : Les terreurs le surprennent comme des eaux; Un tourbillon l'enlève au milieu de la nuit.
Job 27 v 21 : Le vent d'orient l'emporte, et il s'en va; Il l'arrache violemment de sa demeure.
Job 27 v 22 : Dieu lance sans pitié des traits contre lui, Et le méchant voudrait fuir pour les éviter.
Job 27 v 23 : On bat des mains à sa chute, Et on le siffle à son départ.
Chapitre suivant : 28

Rechercher